date

17
Mai
,
2022

catégories

Site internet

Design thinking : les 5 étapes d’un process innovant

e design thinking est une méthode innovante et complémentaire de l’UX. Il s’agit d’une méthode ou d’un procédé utilisé pour résoudre un problème de manière originale et centrée sur l’humain. Plus concrètement, il faut suivre plusieurs étapes pour parvenir à une solution performante. 

Au cours de son histoire, le design thinking a connu des évolutions avec, entre autres, une variation concernant le nombre d’étapes. Nous avons choisi de vous présenter le processus qui est le plus utilisé à l’heure actuelle : le design thinking en 5 étapes.

Étape n°1 : l’empathie

Faire preuve d’empathie, c’est être capable de se mettre à la place d’une personne et de comprendre ce qu’elle ressent. Cette première étape consiste donc à se mettre dans la peau de sa cible. Il s’agit alors d’observations, d’écoutes et de récoltes de nombreuses informations concernant :

  • son mode de vie ;
  • ses craintes ;
  • sa façon de voir les choses ;
  • ses sentiments ;
  • ses frustrations ;
  • ses espoirs ;
  • etc.

Les questionnaires, les sondages ou encore le travail sur les buyer persona sont quelques-uns des outils de cette première étape du design thinking.

Étape n°2 : la définition

La définition est l’étape qui consiste à définir précisément le problème à résoudre. Après la phase d’observation, il convient de désigner ce qui ne fonctionne pas, ce qui pose problème. Pour cela, on peut s’aider de phrases commençant par “Pourquoi ?” Par exemple :

  • Le site internet ne génère pas de ventes.
  • Pourquoi ?
  • Parce qu’il ne propose que six produits différents. Pourquoi ? Parce que personne ne prend le temps de chercher de nouveaux produits. Pourquoi ?
  • Mais d’autres réponses peuvent être envisagées à la question initiale, comme : parce que le tunnel de commandes est mal organisé. Pourquoi ? Parce qu’il n’a pas été développé par un professionnel. Pourquoi ?

Définir concrètement un problème permet de trouver des solutions appropriées. 

Étape n°3 : l’idéation

Pour cette troisième étape du design thinking, il faudra être innovant, créatif et ouvert. Toutes les solutions peuvent être imaginées et doivent être proposées. Aucune n’étant meilleure qu’une autre à ce stade, tout le monde peut proposer des solutions originales et surprenantes. Le brainstorming est au cœur de cette troisième étape.

Étape n°4 : le prototypage

La réalisation d’un prototype permet de donner vie aux idées précédemment évoquées. Elles deviennent alors plus concrètes, tout en restant toujours au même niveau. En effet, à ce stade du design thinking, aucune solution n’est encore privilégiée par rapport à une autre. Pour réaliser un prototype, il est possible de fabriquer :

  • une maquette ;
  • une infographie ;
  • une vidéo ;
  • etc.

Étape n°5 : le test

Tester les solutions que l’on a imaginées est indispensable. Cette étape peut se faire en parallèle de la précédente afin de récolter plus rapidement les retours de sa cible. Pour réaliser des tests efficaces, il est possible de :

  • faire de l’A/B Testing ;
  • mettre en place des tests utilisateurs.

Après avoir réalisé les tests et analysé les résultats, il sera parfois nécessaire d’améliorer les prototypes et de refaire des tests avant de pouvoir mettre en ligne les solutions.

En résumé, le design thinking permet de réaliser un design centré sur une cible. Il fait de l’innovation un véritable atout majeur pour définir des problématiques et y répondre.